• Facebook
  • Twitter
  • Google +

La petite vendetta de mon demi-frère

La petite vendetta de mon demi-frère - Brad Gauthier

Mon père et ma mère ont divorcé quand j’étais encore enfant. Mon père est parti s’installer dans une autre ville, et j’ai donc vécu avec ma mère. Deux ans après leur divorce, ma mère s’est remariée avec un homme qui était planificateur financier. Il avait déjà un enfant, Adrien qui avait le même âge que moi. Dès mon premier contact avec Adrien, je savais qu’il allait me créer des problèmes. Et mon intuition était bonne. Il a commencé à raconter des choses sur moi, et en plus, à des personnes avec qui je ne m’entendais pas. Ensuite, il a manipulé mon entourage, notamment mes amis, pour qu’ils commencent à avoir un ressenti négatif à mon égard. Je pensais qu’avec le temps, et en le connaissant mieux, ça allait s’arranger, mais cela n’a fait qu’empirer. Il m’a fait me mettre à dos tout le monde et je l’ai très mal vécu. Quand j’ai quitté la maison, on ne se disait presque rien. Maintenant que je suis marié, ma femme essaie de me faire rabibocher avec mes parents et mon beau-frère, mais j’appréhende l’idée. C’est délicat les tensions au sein d’une famille, surtout lorsqu’il s’agit d’une famille recomposée. Toutefois, de mon côté, je ne voulais rien entendre, car j’estime n’avoir vraiment rien fait qui puisse justifier que tout le monde s’est mis contre moi.  Un jour, mon demi-frère m’a téléphoné, il m’a invité à dîner dans un petit restaurant non loin de l’endroit où je travaille. Au début, je n’ai pas accepté. J’ai toujours trouvé des excuses pour feindre ses demandes. Mais ma femme a insisté pour que j’y aille cette fois-là. Elle m’a fait un sermon, et elle disait que ce n’était pas ce qu’elle voulait inculquer à ses enfants. Au bout de quelques refus, j’ai donc fini par accepter l’invitation d’Adrien, et c’est là qu’il m’a expliqué qu’il a pris conscience de tout ce qu’il m’a fait subir, et qu’il a fait ces choses par jalousie. Il nous rendait, ma mère et moi, coupable de la séparation de ses parents, mais maintenant qu’il a grandi, il a compris que ce qu’il m’a fait vivre était vraiment condamnable. Il m’a ensuite expliqué qu’il regrettait et qu’il voulait se racheter. Mais j’ai pris conscience qu’à cette époque, nous étions des enfants, et que c’était sa façon à lui d’accepter la situation. Nous nous sommes pardonnés et maintenant, nous essayons de dîner ensemble, une fois par semaine.

À propos de l’auteur :

author

Né d’un père anglophone et d’une mère francophone, c’est suite à mes études au cégep que j’ai rapidement pris le chemin de la traduction: une seconde nature pour moi. C’est pourquoi aujourd’hui écrire est non seulement mon métier… mais aussi une passion, dans les deux langues. C’est par le biais de ce blogue que vous pourrez en apprendre davantage sur mes expériences de vie, sur ma femme et sur mes charmants enfants qui activent mon quotidien.