• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Rien de telle qu'une bonne tuyauterie

Rien de telle qu'une bonne tuyauterie - Brad Gauthier

Depuis ma plus tendre enfance, j'ai rêvé de vivre dans une maison. Toute ma vie, j'ai vécu dans des appartements et des immeubles. J'estimais en avoir assez. Je suis alors parti de cette idée. Je voulais à tout prix m'acheter une petite maison à moi. On a donc fait des économies pendant pas mal d'années. Puis un jour, j'ai trouvé une petite maison à vendre pas chère. Je me suis dit que c'était l'affaire du siècle. Je me suis précipité sans tenir compte des rénovations et des travaux à faire. Depuis tout petit déjà, j'aidais souvent mon père dans ses besognes, je m'amusais à jouer au menuisier, au chef de chantier et à l'architecte. Cette maison qui vient, ressemblait plus à une réalisation de soi, un rêve qui se réalise enfin. Têtue comme une mule, je n'ai même pas tenu compte des dires de ma femme qui me répétait sans cesse que je me suis fait avoir et que si cela ne tenait qu'à elle, elle détruirait cette maison. « Cette maison te tuera » a-t-elle dit. Et bien, semble-t-il qu'elle n'avait pas tout à fait tort. J'ai décidé de mener à bien les travaux moi-même. Ma femme a voulu me persuader d'engager des professionnels, mais je voulais absolument à le faire par mes moyens. Je voulais en faire mon propre chef d'œuvre. Je passais mes temps libres à faire les réparations qu'il fallait. Les uns après les autres, j'ai tout rebâti petit à petit, de l'extérieur à l'intérieur. J'ai pris soin de bien choisir chaque détail pour la déco et l'architecture selon le désir de chacun dans chacune des chambres. Il m'a fallu presque un an pour faire de ce tas de briques une maison conviviale.

Les travaux finis, ma femme n'en revenait pas. Elle a fini par dire que j'ai bien fait de ne pas l'avoir écouté. Et pour une fois, j'étais vraiment fière de ne pas l'avoir fait. Nous sommes déménagés dès que la peinture a séché. Les enfants ont plus qu'aimer la nouvelle décoration, et ma douce a pris énormément de plaisir à la cuisine et au jardinage. Enfin, tout le monde était content à commencer par moi. Je sais plus, sans doute 6 ou 7 mois après, des fissurations ont commencé à se voir dans les coins et les murs de la maison. J'avais oublié de remplacer le système de debouchage drain et il me fallait tout recommencer.

À propos de l’auteur :

author

Né d’un père anglophone et d’une mère francophone, c’est suite à mes études au cégep que j’ai rapidement pris le chemin de la traduction: une seconde nature pour moi. C’est pourquoi aujourd’hui écrire est non seulement mon métier… mais aussi une passion, dans les deux langues. C’est par le biais de ce blogue que vous pourrez en apprendre davantage sur mes expériences de vie, sur ma femme et sur mes charmants enfants qui activent mon quotidien.