• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Un agréable sosie

Un agréable sosie - Brad Gauthier

Il y a quelques années, ma femme a eu un accident de voiture. Elle s’est retrouvée avec des blessures sérieuses au visage. C’était très difficile pour elle. Heureusement, elle n’avait eu aucun autre traumatisme grave, et elle fut remise sur pieds rapidement. Cependant, son visage avait beaucoup souffert. Elle devait porter un masque pour ne pas infecter ses blessures. Cette situation ne pouvait pas durer, et il nous fallait trouver une solution le plus rapidement possible. Nous avons alors fait appel à la médecine esthétique. Les instituts qui occupent ce domaine ne manquent pas à Montréal, et sur les conseils de notre médecin traitant, nous avons choisi une de ces cliniques. (Vous comprendrez que pour des raisons évidentes, je ne citerai pas le nom de la clinique ici).

Un premier rendez-vous nous a permis de comprendre comment se déroulerait le protocole, quels seraient les contraintes, les risques et les chances de réussite. Ensuite, il y eut les analyses du visage et le chirurgien nous a rassuré : Il avait de bonnes raisons d’être optimiste quant à la réussite du projet. Quand je lui ai posé la question de savoir s’il pourrait retrouver le visage exact de ma femme avant l’accident, il fut formel :

- Étant donné les dégâts actuels, je ne pourrais le reconstituer que d’après des photos, mais je pense pouvoir approcher au plus près le visage d’origine. Un maximum de photos, de la meilleure qualité possible et dans toutes les positions - même de dos – seront nécessaires. Ensuite, avec un maquillage adapté, vous aurez retrouvé votre femme telle que vous l’avez connue. Je peux même la rajeunir de quelques années, a-t-il ajouté avec un clin d’œil. Nous lui avons promis de lui procurer toutes les photos que nous pourrions trouver.

Quand nous avons effectué la recherche des clichés, nous dûmes constater qu’aucune photo ne représentait son visage en gros plan. Ma manie de toujours photographier les gens en pieds me pénalisait aujourd’hui !

Il y avait bien celle de sa carte d’identité, seulement, elle nous parût plutôt moche. Nous avions bien ri le jour où ma femme avait fait renouveler sa carte. À l’administration, ils avaient complètement saccagé la photo. Ma femme avait voulu qu’ils la refassent mais ils ont jugé que ce n’était absolument pas indispensable : « On la reconnait très bien là-dessus. Et puis, une carte d’identité, ce n’est pas une galerie de portraits artistiques ! »

Il nous fallait reconnaître que le visage de ma femme n’avait plus de passé ! Seul le souvenir persistait, et je ne me connaissais aucun don pour le dessin de portrait. La famille ne nous a été d’aucun secours pour les mêmes raisons. Après plusieurs jours de découragement, nous aboutissions au désespoir le plus profond quand j’eu l’idée. Ma femme était d’accord.

C’est ainsi que, après une totale réussite de l’opération, je suis ressorti de la clinique au bras du sosie de Paula Abdul, et croyez-moi, je fais aujourd’hui, bien des envieux.

À propos de l’auteur :

author

Né d’un père anglophone et d’une mère francophone, c’est suite à mes études au cégep que j’ai rapidement pris le chemin de la traduction: une seconde nature pour moi. C’est pourquoi aujourd’hui écrire est non seulement mon métier… mais aussi une passion, dans les deux langues. C’est par le biais de ce blogue que vous pourrez en apprendre davantage sur mes expériences de vie, sur ma femme et sur mes charmants enfants qui activent mon quotidien.