• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Un travailleur endurcit

Je travaille dans l’administration au sein d’une entreprise depuis 3 ans. Ce travail m’a toujours réussi, et je n’ai jamais eu à me plaindre de quoi que ce soit. Afin que je puisse jouir pleinement de mes droits en tant que travailleur, un ami m’a conseillé d’entrer dans un syndicat. Je n’ai pas été très emballé par cette idée au départ, mais ma femme m’a convaincu de le faire, malgré tous les arguments que je lui avançais. Selon les dires de mon ami, les syndicats pourront m’aider à bénéficier d’une meilleure condition de travail, d’un très bon salaire et d’une couverture sociale profitable.

Faire valoir ses droits

J’ai donc décidé de faire quelques recherches pour trouver un syndicat qui pourrait m'informer sur mon travail et ce que je pouvais en faire. J’ai consulté plusieurs sites Internet qui parlaient de ce sujet. Ma femme m’a aussi offert de rencontrer un homme qui travaillait dans les syndicats, avant de démarrer son entreprise de remplacement toiture granby. On avait convenu d’un rendez-vous pour discuter, mais je n’ai pas pu me libérer le jour venu. Mon patron avait refusé ma demande de permission la veille. Je n’ai pas su quoi faire, je ne pouvais pas manquer un rendez-vous aussi important pour ma carrière. Après plusieurs entretiens téléphoniques avec mon boss, il a finalement accepté, mais pour seulement une heure. C’était amplement suffisant pour moi. Je me suis sauvé à l’heure autorisée pour arriver à temps au point de rendez-vous de l’après-midi, et l’homme a pu m’expliquer dans les moindres détails, le fonctionnement d’un syndicat. 

Le coup de chapeau

Après ce court entretien, j’ai discuté longuement au téléphone avec plusieurs relations qui m’ont été proposées par le contact de ma femme. Mes contacts avec plusieurs représentants syndicaux m'ont très vite permis de me faire mon propre opinion sur le sujet. Finalement, après maintes recherches, j’ai fait mon choix sur le syndicat que je voulais. J’ai opté pour celui qui représentait le mieux ce que j’attendais d’une telle organisation, et qui saura défendre les valeurs auxquelles je tenais dans cette période de crise économique. J'ai longtemps cru que je pouvais défendre mes intérêts seul, mais force est d’admettre que j’avais tort. Grâce aux informations qu’on m’a communiquées, j’ai constaté que seule la voix syndicale pouvait faire valoir mes droits aux yeux de mes supérieurs. L’intégration a été un peu difficile pour moi au début, car j’étais dans un univers qui m’était totalement inconnu. Heureusement, les membres m’ont accueilli à bras ouvert, et ils n’ont pas hésité à m’épauler et à me conseiller sur les possibilités qui me seraient offertes. Tout le monde était à l’écoute, et c’était exactement ce que je voulais.

À propos de l’auteur :

author

Né d’un père anglophone et d’une mère francophone, c’est suite à mes études au cégep que j’ai rapidement pris le chemin de la traduction: une seconde nature pour moi. C’est pourquoi aujourd’hui écrire est non seulement mon métier… mais aussi une passion, dans les deux langues. C’est par le biais de ce blogue que vous pourrez en apprendre davantage sur mes expériences de vie, sur ma femme et sur mes charmants enfants qui activent mon quotidien.